Conclusion tirée du livre Fibromyalgie, quand tu nous tiens !paule-mongeau-editrice

Dans cet ouvrage, nous avons présenté les chapitres de cliniciens qui, chacun dans leur domaine, ont réussi à cerner cette problématique extrêmement souffrante et incapacitante, privant des plaisirs de travailler et de vivre un trop grand nombre de belles personnes dans notre société.

Selon toute vraisemblance, dès que la fibromyalgie sera mieux comprise par l’ensemble du corps médical, cette maladie cessera d’être le parent pauvre et d’être mise à l’écart du monde thérapeutique. À notre sens, il est même probable que toute personne diagnostiquée de cette affection sévère sera considérée et soignée avec autant de professionnalisme que celles aux prises, par exemple, avec de l’anorexie ou un trouble de stress posttraumatique.

Nous souhaitons ardemment que des dispositions soient prises par les instances gouvernementales et hospitalières pour faciliter l’accès aux programmes thérapeutiques essentiels au recouvrement de la santé pour toutes les personnes ayant développé de la fibromyalgie et qui seraient prêtes à suivre les traitements appropriés.

Oui, la fibromyalgie se traite. Mais surtout, les personnes souffrant de cette maladie doivent recevoir tout l’encouragement, l’attention et la chaleur dont elles ont besoin pour enfin se libérer de leurs douleurs. En cela, le soutien de leurs parents proches, des groupes d’entraide, ainsi que des professionnels qualifiés est essentiel.

Paule Mongeau, éditrice