André Duchesne et Ginette Lépine, M. Ps.

ipci-andre-duchesne-&-ginette-lepine Présentation des auteurs

André Duchesne et Ginette Lépine sont psychologues, membres de l’OPQ, formateurs en PCI depuis plus de 20 ans. Ils sont respectivement directeur fondateur et directrice pédagogique de l’IPCI à Montréal et en Belgique. En plus de l’enseignement et la formation, ils pratiquent la psychothérapie en privé depuis plus de 40 ans dans le cas d’André et 20 ans dans le cas de Ginette. Ils travaillent avec les adultes, jeunes adultes, adolescents et les personnes âgées, présentant diverses difficultés d’adaptation. Ils offrent leurs services en thérapie individuelle, de couple et de groupe. Conférenciers et auteurs de plusieurs articles au sujet du processus de psychothérapie et les difficultés relationnelles, ils offrent ces activités de formation au Québec et en Europe. Ils restent toujours passionnés par la recherche des conditions et outils qui favorisent le processus de création de nouvelles empreintes psychocorporelles chez les personnes désireuses de modifier leur mode de régulation affective pour elles-mêmes ou en relation.

 

Résumé du chapitre : La psychologie corporelle intégrative (PCI) au service des personnes atteintes de fibromyalgie

L’approche de la psychologie corporelle intégrative (PCI) et les outils psychocorporels utilisés dans l’esprit d’un réapprivoisement de l’organisme à laisser circuler davantage les expériences sensorielles et émotives dans le corps peuvent aider les personnes souffrant de fibromyalgie à réduire leur souffrance en relâchant les contractions de l’armure musculaire issues de la souffrance du présent, et souvent amplifiées par le combat contre les sensations menaçantes du passé et la souffrance du présent. Quand nous avons mal ou peur, physiquement ou émotivement, nous avons le réflexe de nous contracter et ce réflexe chez les personnes hypersensibles devient souvent intolérable.  Si le réflexe diminue, la souffrance en sera d’autant moins exacerbée. Nous avons vu plusieurs personnes apprendre à mieux gérer toutes ces empreintes du passé et leur expérience du présent en relation, et ainsi moins souffrir de leur prédisposition à la fibromyalgie. Cette prise de conscience du réflexe de contraction est le début d’un chemin différent. Le premier réflexe de protection à cette suggestion est la résistance, car l’organisme est tellement menacé par les sensations ; l’expérience constante de la douleur entraine une généralisation de la peur à toutes les manifestations de vie et d’intensité. Il faut donc y aller en douceur dans cette exploration.

souris 2

Site Internet : http://www.institutpci.com

Courriel : info@institutpci.com

 


Robert Béliveau, M.D., médecinauteurs-fibromyalgie
Cyrinne Ben Mamou, Ph. D., fasciathérapeute
Mélanie Blais, D.O., ostéopathe
Jean-François Brunelle, doctorant Sc. Inf.
Sylvain Cardinal, Ac., acuponcteur
Marion Dumais, M.D., médecin
Jacqueline Lagacé, M. Sc. & Ph.D., conférencière
Marianne Lefebvre, M.Sc. Dt.P., nutritionniste
Suzie Matte, entraineure
Stéphane Migneault, M.Ps., psychologue
Paule Mongeau, M.Ps., psychologue
Joël Monzée, Ph. D., docteur en neurosciences et psychothérapeute
Lorraine Charlotte Massé
Cindy Boiteau B. Éd.
Grégoire Garneau

Et les généreux témoignages de :
Guylaine Hervieux
Marie-Andrée Langevin
Doris McCarvill
Francine St-Jean